Les colocs de la semaine : Maxime Delpierre / Romane Santarelli / As A New Revolt

7.04.2021

La semaine dernière, ça grouillait au 109 ! A l’Embarcadère et au Guingois, nous accueillions 3 équipes artistiques ainsi que le groupe de lycéens du projet LEM’On Rock pour le 5e atelier pratique, tandis que les Fabriques à Musique poursuivaient leur long cours dans les écoles de Frédérique Mistral (Montluçon) et Elsa Triolet (Désertines). Retour sur nos colocs de la semaine.

Ça faisait un bail qu’une équipe artistique n’avait pas franchi le pas de la porte du Guingois pour y répéter. C’est chose faite ! Maxime Delpierre (guitariste) et ses acolytes David Aknin (batteur) et Juan de Guillebon (bassiste) sont venus travailler leur nouveau projet naissant, en trio, intitulé Naõned.
Après de nombreuses années à participer activement comme guitariste, compositeur, producteur auprès d’artistes prestigieux comme Rachid Taha, Rodolphe Burger, Oxmo Puccino, Damon Albarn, Mick Jones, ou encore Jeanne Added, Maxime Delpierre souhaite aujourd’hui se recentrer autour d’un projet en power-trio. Il y condense tout son imaginaire sonore, du post-rock mélancolique à la no-wave enveloppante. Magnétique, sa musique tantôt nonchalante tantôt énervée, dérive avec finesse d’une pop décadente à un jazz funky, bruitiste, métallique.

Découvrir Maxime Delpierre : Youtube / Spotify

 

En même temps, de l’autre côté de la ville, Romane Santarelli était en résidence à l’Embarcadère avec ses techniciens Yannick Saunier (lumières) et Jean-Philippe Dubail (son). Il s’agissait pour la jeune clermontoise de préparer le set qu’elle jouait en fin de semaine au Reperkusound en livestreaming depuis le Transbordeur de Lyon.
Remarquée par Libé et France Inter et Inouïe du Printemps de Bourges 2020, Romane Santarelli – ex- Kawrites et Ultraviolet – confectionne des pièces instrumentales dans les sphères d’une musique électronique et pop planante et dansante. Elle a sorti en octobre dernier Zero Ep, 5 titres nourris d’innombrables influences, « la grâce séminale de Rone, le sens mélodique d’un Jon Hopkins, les énigmes sonores et glaciales de Nils Frahm, la joie grandiloquente d’un Kalkbrenner » (Hervé Deffontis).

Découvrir Romane Santarelli : Facebook / Instagram / Soundcloud

 

Puis Romane a laissé place au duo grenoblois de As A New Revolt, de retour à Montluçon pour une nouvelle résidence dans le cadre du dispositif Émergence. Une collaboration / accompagnement entre le groupe, à l’esprit sauvage et l’énergie punk, et le 109, qui s’est noué lors de leur récent passage en janvier dernier dans la salle de l’Embarcadère. L’occasion de tourner une nouvelle interview vidéo à découvrir prochainement.

(Re)découvir As A New Revolt : Facebook / Instagram / Youtube

 

Dernières actualités

Report des restitutions des Fabriques à Musique
13.04.2021

A nouveau, la COVID-19 perturbe les projets du 109. Des modifications sont à …
Lire la suite >

Un RDV Zoom pour les musiciens
10.04.2021

Le 109 aimerait profiter de cette période un peu spéciale pour inviter les …
Lire la suite >

Jazz au Fil du Cher 2021 n’aura pas lieu
30.03.2021

Après de longs mois d’espérance, l’association ADELL annonce avec regret que le Festival …
Lire la suite >